Pour les professionnels de la santé

Tout ce que vous devez savoir à propos de nos produits

Profil scientifique de SPLENDA®

Le sucralose, l’ingrédient sucrant présent dans les produits SPLENDA®, est fabriqué selon un processus qui commence avec du sucre et qui conduit à un édulcorant dont le pouvoir sucrant est environ 600 fois supérieur à celui du sucre ordinaire. C’est donc dire que la consommation quotidienne moyenne de ce succédané de sucre est infime, soit à tout juste 1 mg/kg/jour. Le sucralose n'apporte aucune calorie à l'organisme qui ne le reconnaît pas comme étant un glucide.

Structure chimique 
Le sucralose est fabriqué à partir d'un procédé de plusieurs étapes par lequel 3 groupes d’hydrogène et d’oxygène présents sur la molécule du sucre (sucrose) sont substitués de façon sélective par 3 atomes de chlore. Le sucralose trouve son origine dans le sucre, a le goût du sucre, mais n'est toutefois pas du sucre.

Rôle des atomes de chlore
Les atomes de chlore étroitement liés sont exceptionnellement stables et empêchent la molécule de sucralose de passer dans l’organisme en vue d’être métabolisée pour la production d’énergie. Par conséquent, et cela a été prouvé par les études scientifiques, le sucralose n’élève pas le taux de sucre dans le sang et il n’a pas d’incidence non plus sur le taux d’insuline. Par ailleurs, les atomes de chlore demeurent stables même à une chaleur intense, ce qui permet d’utiliser le sucralose dans les aliments qui doivent être cuits au four ou dans un poêlon, sans perte du goût sucré recherché.

Absorption et distribution 
La majeure partie (environ 85 %) du sucralose n’est pas absorbée et passe inchangée dans le tractus gastro-intestinal. Une faible proportion (environ 15 %) est absorbée par diffusion passive, et ce, parce que le sucralose est une molécule hautement hydrosoluble de très petite taille qui, une fois absorbée, est distribuée essentiellement à tous les tissus. Le sucralose n’est ni lipophile ni bioaccumulable. Des études avec radiomarquage ont montré que le sucralose ne fait pas l’objet d’un transport actif à travers la barrière hémato-encéphalique, la barrière placentaire ou les glandes mammaires.

Métabolisme 
Le sucralose n’étant pas reconnu par l’organisme comme un glucide, il ne se décompose pas pour produire de l’énergie et ne fournit pas de calories. Environ 2 % des quantités de sucralose consommées sont biotransformées en éléments négligeables sur le plan toxicologique et excrétées dans l’urine. Le sucralose ne se lie pas aux protéines sanguines ou autres protéines et il ne subit pas de déchloration. Le sucralose n’est pas décomposé par l’organisme en ses dérivés monosaccharidiques.

Élimination
La majeure partie du sucralose ingéré est éliminée inchangée dans les selles sans effets gastro-intestinaux indésirables. En raison de l’apport négligeable de sucralose provenant des aliments et des boissons qui en contiennent, il n’y a pas lieu de s’attendre aux effets osmotiques qui peuvent se manifester avec certaines substances mal absorbées. La majeure partie des petites quantités de sucralose absorbées est éliminée dans l’urine en l’espace de 24 heures.